YAK
CSS Drop Down Menu by PureCSSMenu.com

Vers une renaissance des petits peuples du Nord?


Dès les années 70, des écrivains et intellectuels issus des peuples autochtones du Nord essayent, à travers leurs écrits, de sensibiliser l’opinion publique au problème de l’extinction des langues et cultures autochtones minoritaires. Il s’agit de personnalités comme le Nivkhe V. Sangui, le Tchouktche Y. Rytkheou, la Nénètse A. Nerkagui, l’Evène A. Krivoshapkine, ou encore le Khanty E. Aïpine.

Dès 1985, la Pérestroïka permet à ces intellectuels de dénoncer plus ouvertement la situation d’assimilation et de sous-développement général dans laquelle se trouvent leurs peuples.

Dès 1988, des solutions pour la sauvegarde des peuples minoritaires du Nord sont avancées par V. Sangui (écrivain nivkhe) dans un article. Elles seront reprises l’année suivante, en 1989, dans une lettre collective adressée au chef de l’Etat soviétique M. Gorbatchev.

Enfin, en 1990, ce groupe d’écrivains décide de créer une association pour représenter politiquement les peuples minoritaires du Nord de la Russie dans les instances fédérales et pourquoi pas internationales.

Il s’agit de l’Association des Peuples du Nord plus connue maintenant sous le nom de RAIPON (Russian Association of the Indigenous Peoples of the North).

La naissance de cette association, qui est constituée de nombreuses sections régionales, témoigne de l’essor d’un vaste mouvement de renaissance des peuples autochtones minoritaires du Nord en Russie dans la période post-soviétique.

Depuis 1990, le RAIPON se bat pour défendre les droits et intérêts des groupes et communautés autochtones de la Sibérie et du Nord russe.

L’association participe depuis plus de 10 ans à toutes les réunions internationales concernant les peuples autochtones, comme le Groupe de Travail sur les Populations Indigènes (Working Group on Indigenous Populations) à l’ONU.

La dénonciation des inconstances et des abus de leur Etat par les représentants des peuples autochtones du Nord de la Russie dans les instances et réunions internationale est devenue, comme pour beaucoup d’autres peuples autochtones du monde, un mode de lutte et un moyen de pression non négligeables.

Pour en savoir plus sur les mouvements de renaissance des peuples autochtones de la Sibérie dans la période post-soviétique, cliquer ici.

Depuis le 13/07/2012, il y a eu : 248528 visites dont 3582 pour cette page.
Citation : Yakoutie, joyau sibéro-boréal, yakoutie.free.fr/mouvements.php - © 2007 - 2017
Dernière modification le 14-12-2017 09:48:28