YAK
CSS Drop Down Menu by PureCSSMenu.com

Nature sauvage et empreinte humaine en Yakoutie


Présentation

L'utilisation des ressources naturelles par les sociétés humaines modifie de façon plus ou moins importante les milieux naturels et écosystèmes. Une exploitation intensive des ressources biologiques (déforestation, agriculture intensive) ou des ressources minérales (pierres, minerais, hydrocarbures) peut entraîner des situations irréversibles et l'incapacité de reconstitution des formations naturelles.

Il est donc important de pouvoir apprécier l'impact des activités humaines (son empreinte ou footprint) sur une nature considérée au départ comme "vierge" ou "sauvage" (wilderness).

C'est l'objectif que c'est fixé le CIESIN (Center for International Earth Science Information Network) qui réalise un suivi régulier de l'impact de l'homme sur les milieux naturel, alimentant une base de données cartographiques.



  • Affichage de la zone de nature sauvage

    Afficher la nature sauvage en Yakoutie
    Afficher la limite
    Données cartographiques provenant de Last of the Wild Data Version 2, 2005 (LWP-2): Global Last of the Wild (LTW). Wildlife Conservation (WCS) and Center for International Earth Science Information Network (CIESIN).

La nature sauvage en Yakoutie


La carte ci-dessus traduit le "Last of the Wild" pour la Yakoutie et les régions voisines. Les zones colorées en vert correspondent aux espaces où l'impact des activités humaines concerne moins de 10% de la superficie des milieux naturels.

Les conditions de vie rigoureuses dans cette région n'ont facilité ni un essort démographique important des populations humaines locales ou migrantes, ni une exploitation industrielle ou économique intensive. Les conditions climatiques restreignent fortement les déplacements terrestres, laissant à l'écart du développement des zones importantes de cette république.

Il convient de rappeler que, dans la zone arctique, les températures moyennes très basses ne favorisent pas une activité biologique importante : les arbres présentent une croissance très lente. Plus qu'en zone tempérée (ou intertropicale), la dégradation de ces milieux aurait pour conséquence des périodes de récupération extrêmement longues à l'échelle de la vie humaine.
Cela explique l'importante extension des aires protégées de la Yakoutie.



Depuis le 13/07/2012, il y a eu : 242652 visites dont pour cette page.
Citation : Nature sauvage et empreinte humaine en Yakoutie, yakoutie.free.fr/milwild.php - © 2007 - 2017
Dernière modification le 25-11-2011 15:24:36