YAK
CSS Drop Down Menu by PureCSSMenu.com

Ceci est un site internet...
...exempt de toute intention mercantile, né de la rénovation d’un site plus ancien à vocation plutôt scientifique, il n’a d’autre ambition que de faire découvrir, ou mieux connaître, à toute personne consentante et préalablement informée, une région qui m’a paru, dès le début, et à bien des égards, extraordinaire.

Joyau boréal  bien méconnu encore en Occident, véritable concentré d’extrêmes, il s’agit d’un des innombrables recoins de l’incommensurable et si énigmatique RUSSIE.

Très LOIN, à l’Est de Moscou : il y a six heures de décalage horaire avec la capitale russe, huit avec la nôtre.

Très au NORD, beaucoup plus que la région du lac Baïkal, où parviennent encore les trains en provenance de Moscou.

Très VASTE : notre joyau abriterait seize France les doigts dans le nez… tout en étant, et durablement, d’une tenace indifférence aux affres de la surpopulation : n’y vit en effet qu’un tout petit million d’habitants, dont une bonne part se concentre dans les villes.

Très GLACIAL : le pergélisol est omniprésent et profond de parfois plusieurs centaines de mètres, l’hiver dure de six à neuf mois (selon les sensibilités), avec des températures pouvant atteindre les –50° (-70 les mauvaises années). N’y allez surtout pas si vous militez contre le port de fourrure animale.

Très PIQUANT : si vous y allez en été, vous ne souffrirez pas du froid, mais vous aurez fort à faire pour éviter les hordes de moustiques assoiffés de sang.


On ne se demande plus pourquoi les Empires russe, puis soviétique, y installèrent bagnes et goulags et y exilèrent leurs éléments les plus indésirables.

Cependant, l’objet de ce site n’est pas de vous dissuader de vous rendre en ces contrées. Bien au contraire.

Il est de vous en révéler les secrets bien cachés, et en particulier, ceux de ses habitants, plus exactement ses peuples « premiers », à savoir leurs modes de pensée et de vie, lesquels, adaptés aux conditions naturelles et climatiques extrêmes de la zone boréale, constituent un héritage culturel original et précieux à l’humanité.

Héritage qui s’est rétracté comme une peau de chagrin sous les effets successifs et cumulés de la colonisation russe, de la soviétisation, de la libéralisation sauvage des années 90 et enfin de la mondialisation.

Le nom de ce joyau : Yakoutie, ou République Sakha, et ceux de ses précieux éléments : Yakoutes (Sakhas), Evènes (Lamoutes), Evenks (Toungouses), Youkaguirs, Dolganes, Tchouktches.

La Yakoutie faisant partie intégrante de la Sibérie, ses peuples s’inscrivent dans ce vaste ensemble civilisationnel dont ce site se fait fort de donner un modeste aperçu, par le biais d’une base de données qu’il conviendra encore longtemps de compléter, et vraisemblablement corriger. Vous pouvez accéder à celle-ci en cliquant ici . Attention : n’y sont mentionnés à ce jour que les groupes minoritaires et/ou menacés d’extinction.

Depuis le 13/07/2012, il y a eu : 248540 visites dont 3016 pour cette page.
Citation : Pour mieux comprendre les objectifs de ce site..., yakoutie.free.fr/introduction.php - © 2007 - 2017
Dernière modification le 18-07-2011 13:51:31